Contrôle électrique

Lors de la vente d’une habitation, le contrôle électrique est obligatoire. Il  vise à garantir la sécurité des installations et doit être réalisé par un organisme agréé tous les deux ans lors d’une mise en location airbnb et avant une ouverture de compteur par les GRD.

Contrôle périodique

Dans le cas d’un rapport de contrôle électrique d’une installation domestique, le contrôle est valable 25 ans.

En cas de vente ou location

d’une habitation afin d’informer le futur acheteur sur l’état de l’installation électrique et d’encourager la mise en conformité des installations.

Lors de la mise en service

d’une nouvelle installation, d’une extension significative de l’installation, d’une modification importante de l’installation ou d’une installation temporaire.

En cas de vente/location d’habitation

dont l’installation électrique date d’après le 1er octobre 1981, si vous ne disposez pas d’un certificat de contrôle conforme.

Nos prix

Tous nos tarifs sont TVA inclus et déplacement compris.
La visite du bien est obligatoire, nous ne délivrons aucun certificat sans visite.

Studio / Appartement

Par compteur

165€

Maison

Par compteur

190€

Nos prix

Tous nos tarifs sont TVA inclus et déplacement compris.
La visite du bien est obligatoire, nous ne délivrons aucun certificat sans visite.

-30€ par compteurs supplémentaires.

Un contrôle électrique réussi.

Le compteur électrique indique au fournisseur la consommation en énergie d’un logement en kWh. Cela permet au fournisseur de calculer le montant de la facture d’électricité. Il faut souscrire un contrat d’électricité auprès d’un prestataire avant d’en ouvrir un.

La consommation électrique dépend notamment :

  • de la puissance des appareils utilisés par le ménage, appelée puissance de raccordement.
  • du temps consacré à leur utilisation.

Il existe différents types de compteurs en Belgique, aux caractéristiques aussi différentes.

Premièrement, le compteur mono-horaire. Celui-ci possède un seul index, ce qui signifie que le prix du kWh est le même la journée et la nuit.

Deuxièmement, le compteur bi-horaire. A l’inverse du premier, il possède deux index, l’index de jour et de nuit. Ce dernier, correspondant aux heures creuses, rend votre consommation moins chère qu’en journée, en heures dites « pleines ». On appliquera le tarif de jour entre 7:00 et 22:00 la semaine et le tarif de nuit de 22:00 à 7:00 ainsi que le week-end. Ces tarifs sont déterminés par le gestionnaire de réseau.

Troisièmement, le compteur exclusif de nuit. Fonctionnant uniquement la nuit, il permet d’utiliser l’énergie accumulée en journée. Attention, ce compteur ne considère pas le week-end comme des heures creuses. Couplé à un autre compteur de votre choix (bi-horaire ou mono-horaire), il permet de faire des économies grâce aux tarifs de distribution plus faibles. Cependant, ce type de compteur est aujourd’hui de moins en moins demandé.

Ensuite, ayant la même finalité que les autres compteurs, le compteur à budget possède une particularité : une fonction de prépaiement. En effet, grâce à une carte à puce chargée d’un certain montant, l’utilisateur peut utiliser de l’énergie jusqu’à hauteur de celui-ci. Il faut également penser à recharger sa carte sous peine d’une coupure d’électricité.

L’avantage de ce type de compteur est une meilleure maîtrise de son budget puisque le client paye sa consommation électrique à l’avance. Il peut également avoir la fonction bi-horaire.

Attention, le compteur à budget n’est pas disponible dans la région bruxelloise.

Enfin, le compteur intelligent. Celui-ci envoie les relevés d’index automatiquement au gestionnaire de réseau et ce, de manière numérique. Afin d’améliorer votre manière de consommer, ils indiquent notamment les moments creux d’utilisation du réseau et, pour les personnes possédant un ou plusieurs panneaux solaires, ce compteur à la fonction « double flux », ils permettent de notifier la quantité d’énergie prélevée et celle injectée sur le réseau.

VOUS AVEZ DES QUESTIONS ?

Tout savoir sur le Contrôle électrique

Un contrôle électrique garantir les installations électriques telles que le tableau et le compteur électrique, les prises et les disjoncteurs.
Enfin de certifier les informations et la sécurité des occupants ainsi que prévoir les éventuels accidents dus à une non-conformité des installations électriques elle doit être obligatoirement fait par un organisme agréé.
Vous devez présenter un schéma unifilaire et un schéma de position indiquant l’endroit exact où se situent les tableaux, boîtes de connexion et de dérivation, prises de courant, points lumineux et interrupteurs ,les coordonnées de l’installateur ainsi que le code EAN.

L’inspecteur procédera au contrôle des éléments suivants:

  • L’isolement de l’installation électrique
  • Le tableau électrique dans son ensemble
  • Le fonctionnement des différentiels
  • La résistance de terre de l’installation électrique
  • Le contrôle de l’installation électrique dans son ensemble
  • La continuité des conducteurs de protection
  • Le schéma unifilaire et de position
  • Les coordonnées du propriétaire de l’installation et du responsable des travaux.
  • Le schéma unifilaire et de position.
  • Si disponible, le code EAN identifiant le raccordement de l’installation électrique repris sur la facture.

Seul les organisme agrée par les différentes régions peuvent réalise un contrôle électrique de vos installations.

Le contrôle électrique d’une ancienne installation électrique datant d’avant 81 doit être effectué avant l’acte authentique de vente et devra être transmis au notaire au plus tard à cette date.

Un schéma électrique représente, à l’aide de symboles graphiques, les différentes parties d’un réseau, d’une installation ou d’un équipement qui sont reliées.

Un schéma électrique a pour but :

  • de fournir les bases d’établissement des schémas de réalisation
  • de faciliter les essais et la maintenance.